Au XIème siècle, les sires de Scey installent un moulin au bord du Lison. Vers 1125, l'abbaye de Balerne acquiert le site en ruine et il entre dans le domaine de l'abbaye de Buillon. Au XIIIème siècle, les Chalon-Arly, seigneurs de Montmahoux, s'emparent du val de Nans. Leurs suzerains, la famille de Montrichard, occupent la tour. A la construction du château de Sainte-Anne, la tour devenue inutile est abandonnée, elle sert d'atelier à un faux-monnayeur. Au XVIIème siècle, le village est en pleine croissance, une forge et un moulin fonctionnent. Le village subit la guerre de dix ans. La croissance reprend au XVIIIème siècle avec de nouvelles scieries et martinets utilisant la force hydraulique. Le village compte 400 habitants, une faïencerie et une fromagerie s'installent. La taillanderie de Nans-sous-Sainte-Anne est créée en 1828 par Arsène Lagrange, elle est reprise en 1865 par la famille Philibert, qui l'exploite jusqu'à sa fermeture en 1969. Elle est classée Monument Historique en 1985, elle a conservé son installation hydraulique qui fonctionne encore. La grande roue et la turbine permettent une reconstitution de la fabrication des faux et des outils pour les visiteurs. Si Nans-sous-Sainte-Anne a connu un certain déclin au XXème siècle, aujourd'hui, avec le tourisme en plain essor grâce notamment à la source du Lison et au musée de la taillanderie, le village a retrouvé une forte activité. Source : Le Patrimoine des communes du Doubs

Nans-sous-Ste-Anne11

Nans-sous-Ste-Anne11

0 commentaire

717 views

jpg/Menotey020

jpg/Menotey020

0 commentaire

1313 views

0 commentaire