Césaire PHISALIX (1852-1906) Il est né le 8 octobre 1852 à Mouthier-Haute-Pierre dans le Doubs où ses parents sont vignerons. Il fait ses études primaires à Lods . En 1865, il est envoyé au petit séminaire d'Ornans, il est un élève très brillant, puis au collège catholique de Besançon, il obtient deux baccalauréats ès lettres et ès sciences. Césaire Phisalix fait ses études de médecine à Paris et soutient sa thèse de doctorat en 1877. Il devient médecin militaire. Il exerce au service de santé des salles militaires de l'hospice de Besançon, puis au Val de Grâce, où il suivra les cours du professeur Laveran, futur prix Nobel de médecine. En 1879, il est de retour en Franche-Comté au 4e régiment d'artillerie de Besançon. Il participe à la campagne de Tunisie en 1881. Il y tombe gravement malade et rentre à Besançon. Il part en convalescence à Roscoff où il travaille au laboratoire maritime. De retour à Besançon, de 1884 à 1888, il est préparateur à la faculté des sciences, en 1885, il soutient sa thèse de doctorat ès sciences. En 1886, il est nommé professeur suppléant de zoologie médicale à l'école de médecine et de pharmacie de Besançon, et en 1888, il est nommé chef des travaux de zoologie à la faculté des sciences de Besançon. En 1888, il est nommé aide-préparateur, puis assistant, au muséum national d'histoire naturelle de Paris. En 1890, Césaire Phisalix découvre le sérum contre le venin des serpents avec le biologiste Gabriel Bertrand. Pour cette découverte, Césaire Phisalix obtient le prix Monthyon de l'Académie des sciences, puis en 1898, le prix Bréant pour l'ensemble de ses travaux sur les sérums antivenimeux. Césaire Phisalix meurt le 16 mars 1906 à Paris. Il est inhumé dans son village natal à Mouthier-Haute-Pierre. Il était officier de la Légion d'Honneur. Une rue de Besançon porte le nom de Phisalix. Source : Musée d'histoire naturelle à Mouthier-Haute-Pierre

jpg/phisalix

jpg/phisalix

0 commentaire

418 views

0 commentaire