Auguste Bailly (1878-1967) Il est né le 8 janvier 1878 à Lons-le-Saunier. Son arrière-grand-père et ses grands-parents habitaient Fort-du-Plasne. Son père était professeur à Lons-le-Saunier quand Auguste vient au monde. Au gré des postes paternels, Auguste Bailly commence ses études secondaires à Douai, et les poursuit au lycée Louis le Grand à Paris. Il est admis à Normale Supérieure, il en sort agrégé et major de sa promotion à 21 ans. Il entre ensuite à la fondation Thiers qui fournit à de jeunes gens, majors de promotion, trois années de libre travail : pension, logement et à disposition une très riche bibliothèque. Professeur de français, latin et grec, il enseigne à l'école alsacienne de Paris, puis au lycée Pasteur de Neuilly où il restera jusqu'en 1936 jusqu'à sa retraite anticipée. Il séjourne plusieurs mois par an à Saint-Laurent-en-Grandvaux. A la fin de l'occupation, il revient à Saint-Laurent mais y retrouve sa maison pillée, il la remet en état pour y vivre le restant de ses jours. Dès l'âge de 16 ans, il avait commencé à écrire des contes pour enfants, des contes et nouvelles régionales sous le pseudonyme de Jean Save. Son premier roman sort : Les Prédestinés sort en 1910. Ses premiers romans sont souvent une peinture de la vie au Grandvaux au siècle dernier avec le rendu des paysages, l'atmosphère et la mise en scène des personnages. Trois ouvrages ont été adaptés à l'écran : le Désir et l'Amour, La Carcasse et le Tord-Cou et Naples au baiser de feu qui a été repris en 1954 aux États-Unis sous le titre Flame and the Flesh. Il est mort le 22 avril 1967 dans sa maison de Saint-Laurent-en-Grandvaux. Ses principales oeuvres : Les Prédestinés - Les chaînes du passé - Histoire d'une âme - La Foi jurée - Père et Fils - Hélène Jarry - La Carcasse et le Tord Cou - l'Homme né de la chair - l'amour tue et sauve - Naples au baiser de feu - La Vestale - Saint Esprit - Le Désir et l'Amour - Estelle, jeune fille d'autrefois - Mikou, jeune fille d'aujourd'hui - Estelle et Mikou - Le Cri de la chair - Soir - La Danseuse à la rose - Le Figuier maudit - Blanche Monnet - l'excommuniée. Source : amisdugrandvaux.com

jpg/auguste bailly

jpg/auguste bailly

0 commentaire

917 views

0 commentaire