Église Saint-Martin à Pusy-Epenoux (70)

Église Saint-Martin à Pusy-Epenoux (70)

19 photos

L'église a été construite en 1902-1903.

Blason de Auxon-lès-Vesoul (70)

Blason de Auxon-lès-Vesoul (70)

1 photo

Blasonnement : De sinople à la croix losangée d'argent et de gueules; au lambel de cinq pendants d'or brochant en chef. Par Chalsam

 Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul à Coulans-sur-Lison (25)

Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul à Coulans-sur-Lison (25)

27 photos

L’église fut édifiée à partir d’un sanctuaire du XI ème siècle qui constitue aujourd’hui la sacristie. La première mention de l’église dans les textes date de 1090. Elle a été reconstruite à la fin du moyen-âge. L'église actuelle date du XIVème siècle, mais seul le choeur remonte à cette époque. La nef à deux travées a été reconstruite de 1776 à 1780. Au XIX ème siècle un porche a été ajouté pour abriter la cloche baptisée Jeanne-Denise. La nef a été restaurée au XVIII ème et le porche au XIX ème. La commune d'Eternoz et l’association « Les Amis de l’église Saint Pierre de Coulans/Refranche », soucieuses de préserver le patrimoine local, ont lancé avec le concours de la Fondation du Patrimoine, une souscription qui a permis la restauration de l’église récemment. Des visites guidées sont organisées lors des Journées du Patrimoine.

La Monte-Lait de Blois-sur-Seille (39)

La Monte-Lait de Blois-sur-Seille (39)

4 photos

A la fin du XIX ème siècle les 7 agriculteurs de Chaumois-Bovin sur le 1er plateau devaient porter leur lait à la fruitière de Blois-sur-Seille 200m plus bas dans la vallée en parcourant 5km de sentier. En 1893, ils se sont associés pour faire construire de porte-lait par un artisan de Saint-Lamain pour la somme de 3 740 francs. Une gare fut construite à flanc de plateau, l'autre dans la vallée à côté de la fruitière ; 500m de cable des poulies et des tambours métalliques permettaient matin et soir de faire descendre un panier chargé de 4 bouilles de 50 l de lait par simple gravitation, pendant ce temps l'autre panier remontait avec les bouilles vides. Les agriculteurs communiquaient par cors. Ce porte-lait unique en France a fonctionné 7 jours sur 7 jusqu'en 1982, un camion faisant le transport à la fruitière de La Mare sur le plateau et la fruitière de la vallée a fermé. En 1997 la municipalité a racheté le téléphérique pour le franc symbolique.Une association de Blois se consacre à sa restauration. En 2013, l'association finance le remplacement d'un câble et la réhabilitation des paniers pour 8 500 €. Pour respecter toutes les normes de sécurité il faudrait 100 000 €. L'association a sollicité la Communauté de communes, le Département, la Région, la Filière Comté pour obtenir des subventions, elle a signé une convention avec la Fondation du Patrimoine. Les travaux devraient débuter été 2021. L'objectif est de le faire fonctionner lors des Journées du Patrimoine et à l'occasion d'événements culturels ou touristiques. Source Voix du Jura – Photos Bernard Loye