Balade le long du Doubs à Laissey (25)

Balade le long du Doubs à Laissey (25) (!)

9 photos

Photos : Alain Normand

Fontaine et Marianne à Moirans en Montagne (39)

Fontaine et Marianne à Moirans en Montagne (39)

2 photos

La Fontaine de la Place Robert Monnier à Moirans en Montagne est située au centre de la ville, cette fontaine est une pièce monolithique, installée au début du siècle, tirée par 12 paires de boeufs depuis les carrières. Elle est en calcaire gris, surmontée d'une colonne de marbre jaune de Champier, aux fines cannelures. Elle est coiffée d'un chapiteau de style corinthien, ornée des armes de la ville et surmontée du buste de Marianne.

Eglise Saint-Nicolas à Moirans en Montagne (39)

Eglise Saint-Nicolas à Moirans en Montagne (39)

21 photos

L’église est reconstruite au XVème siècle sous l'influence de l'abbatiale Saint-Claude, classée aux Monuments historiques, elle se dresse au pied de la colline où était bâti le château des abbés de Saint-Claude. Un grand escalier conduit au parvis devant le portail. La nef, de plan presque carré, est voûtée d'ogives avec doubleaux et formerets pénétrant les supports sans chapiteaux. Le choeur à chevet plat est voûté. Blotti au cœur du vieux Moirans, l’édifice sobre et massif est surmonté d’un clocher à dôme comtois. A l’intérieur une piéta du XVIème siècle est classée aux Monuments historiques.

Mairie de Coyrière (39)

Mairie de Coyrière (39)

3 photos

Une grande partie du village a été détruite par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale, en représailles aux activités du maquis. Quatre habitants dont le maire furent fusillés.

La Ferme-musée du Montagnon à Fournets-Luisans (25)

La Ferme-musée du Montagnon à Fournets-Luisans (25)

13 photos

C’est une ferme comtoise typique construite en 1736 qui a été restaurée. On admire le tuyé, grande cheminée à ciel ouvert où sont fumées les salaisons (jambons, brési, saucisses, poitrine...) et qui servait à chauffer l’ensemble de la maison. L’étable a été réaménagée en boutique, où vous sera proposée toute une gamme de produits régionaux (salaisons de la ferme, fromages, vins du Jura et confiseries). Visiter la ferme musée c'est découvrir la vie d'autrefois. Photos : Alain Normand

Besançon la nuit (25)

Besançon la nuit (25)

23 photos

Photos : Alain Normand

Parc du Prés-la-Rose Montbéliard (25)

Parc du Prés-la-Rose Montbéliard (25)

27 photos

Le parc du Près-la-Rose est un parc d'agrément, dédié à la culture scientifique et technique. Il forme une presqu'île de 10 ha en centre ville, entre l'Allan et canal. Sur le site a été construit le Pavillon des sciences (Centre de culture scientifique, technique et industrielle) structure permettant la vulgarisation scientifique à direction du grand public. Il propose notamment des expositions dans ses bâtiments et des animations sur le site. Dans la parc on trouve le vaisseau archipel (méridienne géante), un pendule de Foucault, la fontaine de Galilée, des cadrans solaires et des sculptures géantes d'insectes... Le parc est agrémenté de plus de 100 variétés végétales, d'un labyrinthe végétal, d'un parc ludique et sportif avec piste de skateboard, mur d'escalade et jeux d'enfants. Photos : Bernard Girard - Alain Normand

Belfort : Etang des Forges (90)

Belfort : Etang des Forges (90)

8 photos

Il a été créé au moyen-âge pour pallier aux pénuries d’eau. Il s'étend sur 34 hectares. Par la suite il a servi au fonctionnement de la forge, d’où son nom actuel. Il est situé à quelques minutes du centre de Belfort, au pied de la tour de la Miotte. Il dispose d’une faune et d’une flore exceptionnelle avec 112 espèces d’oiseaux recensées sur le site, 225 espèces de plantes, 23 espèces de libellules. L’étang des Forges est aussi un lieu de détente. Photos : Alain Normand

Belfort : Cathédrale St-Christophe (90)

Belfort : Cathédrale St-Christophe (90)

29 photos

La cathédrale a été bâtie en tant qu'église abbatiale de 1727 à 1750 par l'entrepreneur Henri Schuller sur les plans de Jacques Philippe Mareschal, ingénieur ordinaire du roi. Le devis s’élevait à 146 334 livres. La carrière de grès rose d’Offemont, à trois kilomètres de Belfort, a fourni la pierre nécessaire. Le 16 octobre 1727, le prévôt de la collégiale Jean-Claude Noblat procéda à la bénédiction du terrain et de la première pierre de l’édifice. L'abbatiale est ouverte au culte en 1750, mais n'est véritablement terminée qu'en 1845, date de construction de la tour sud. A l'intérieur les sculptures sont d'Antoine Cupillard et les tableaux sont du Belfortain Gustave Dauphin.  Les grandes orgues, œuvres de Valtrin de Mirecourt, furent construites en 1749.  Le bâtiment est classé au titre des monuments historiques en 1930. L'église est érigée en cathédrale en 1979 lors de la création du diocèse de Belfort-Montbéliard. Source Wikipedia - Photos Bernard Girard Alain Normand

Les rues de Belfort (90)

Les rues de Belfort (90)

26 photos

Photos Bernard Girard Alain Normand

la Vouivre

la Vouivre

7 photos

Berceau de nombreuses légendes, les terres de la Franche-Comté sont propices à laisser l'imagination s'envoler. En prenant de l'altitude, les vallées larges et grasses font place à des combes plus étroites pleines de mystères. Qui sait ce qui peut se cacher au fond de ces forêts où les branches épineuses des hauts sapins plongent les sous-bois dans une pénombre envoutante ? Pour le découvrir, venez vous promener sur les berges de la Loue, près de Pontarlier, dans le Doubs. Vous pourrez visiter le Château de la Joux, synthèse exceptionnelle de 10 siècles de défense militaire. Prenez ensuite la route pour Ouhans. Autour d'un gratin franc-comtois, d'une saucisse de Morteau au cumin et d'une bonne part de Comté onctueux, le tout modérément arrosé d'un Côtes du Jura ou d'un Arbois, on vous racontera la légende de la Vouivre. C'est là, tout près, que jaillit la source de la Loue et cette fameuse légende. Pour vous dire, elle est devenue tellement célèbre qu'on la retrouve cachée dans d'autres contes jusqu'en Saône-et-Loire, en Suisse et même en Espagne. Sa première apparition écrite daterait de 1200 dans un roman de Renaut de Baujeu où elle se fait appeler la ' Wivre '. Mais elle aurait, dit-on, des origines encore plus anciennes remontant à l'antiquité. Ce mythe faillit disparaître s'il n'eut été réanimé par le plume de Marcel Aymé en 1943 puis par la caméra de la Georges Wilson en 1998 qui réalisa ' La Vouivre '. Le mot Vouivre vient du latin vipera qui donna aussi la vipère, le serpent. On la décrit comme un serpent de taille variable de quelques centimètres à plusieurs mètres de long. Pourvue d'ailes de chauves souris, elle se déplace en volant. Marcel Aymé s'est détaché de cette représentation plus mythologique pour l'incarner sous la forme d'une belle femme nue aux cheveux noirs et aux yeux verts d'un éclat minéral, gardant un rubis de grande valeur, l'escarboucle. En sortant de Ouhans, vous découvrirez la source de la Loue, immortalisée par le peintre Gustave Courbet, surgir d'une cavité béante à 535 mètres d'altitude au milieu d'un décors grandiose pour s'enfoncer dans les étroites gorges de la Nouailles. Elle serpente alors au milieu d'un relief étroit et abrupte. Lorsque le brouillard arrive, les silhouettes des arbres se découpent en dentelle fine noire sur fond blanc. La mousse verte au sol se recouvre d'une rosée cristalline et le bruit assourdissant de la rivière se transforme en une mélopée étouffée. Vous vous prenez à vous imaginer que la Vouivre pourrait sortir à tout instant pour venir se baigner et déposer sa précieuse escarboucle rouge. Marcel Aymé : La Vouivre Résumé du livre : Marcel Aymé exploite ici une vieille légende, celle de 'la vouivre', un animal mythique inspirant terreur et fascination. Un village est affolé par l'apparition de cette mystérieuse créature qui tente les hommes en leur offrant une pierre précieuse, et qui les tue dès qu'ils approchent. Après la guerre, Arsène Muselier, que tout le monde croyait mort, rentre au village. Suite à une blessure à la tête, l'homme semble étrange et sujet à des délires. Qu'importe, tout le monde se réjouit de son retour. La vie de ce petit bourg a vaguement changé depuis que la légende de la Vouivre alimente les fantasmes des habitants. 'La Vouivre'serait une fée vivant dans les marais. Elle est revenue avec son diamant pour tenter les hommes. Arsène va tenter de percer le mystère de cette étrange créature. Obnubilé par ce mythe, Arsène ne tarde pas à errer dans les sentiers marécageux ....

Belfort : Etablissement Perello (90)

Belfort : Etablissement Perello (90)

2 photos

Autrefois, l’établissement fut la première épicerie de France, aujourd’hui il est reconverti en restaurant et reconnu comme monument historique. Photos Alain Normand