jpg/Saint-Didier081.jpg jpg/Saint-Didier080Miniaturesjpg/saint-didier1jpg/Saint-Didier080Miniaturesjpg/saint-didier1jpg/Saint-Didier080Miniaturesjpg/saint-didier1jpg/Saint-Didier080Miniaturesjpg/saint-didier1jpg/Saint-Didier080Miniaturesjpg/saint-didier1jpg/Saint-Didier080Miniaturesjpg/saint-didier1jpg/Saint-Didier080Miniaturesjpg/saint-didier1
Visites 687
Score (pas de note)
Notez cette photo

Commentaires

Faton-Pontus - Vendredi 4 Janvier 2019 20:07
Il s'agit du Château de Pise, qui se situe sur la commune de l'Etoile. Acheté avant la Révolution à la marquise Prudente Glanne de Laurencin, il a été aménagé en résidence de campagne par le médecin François-Ignace Prat - qui fut maire de Lons-le-Saunier. Il est ensuite passé entre les mains de Joseph Alexis Nicod de Ronchaud, député du Jura, père de Louis-François, directeur des musées nationaux, ami de Lamartine et de Marie d’Agoult. C’est lui qui a fait construire la route qui mène à Saint-Didier en 1816, sur ses terres. La demeure est ensuite passée à la famille Oudet (de Villeneuve-sous-Pymont). Par son mariage avec Henriette Oudet, elle devient la résidence du Conseiller d’État Joseph Sébastien Boulatignier en 1851. Boulatignier, un proche de l’Empereur, est l’un des créateurs du droit administratif français, à l’origine de la première école nationale d’administration (en 1848), il est président de la section du contentieux en 1870. En 1895, il meurt sans héritier, la propriété revient à la famille Oudet qui la cède à mes grands-parents dans les années 1930. C’est moi qui ai planté le petit rosier ancien qui périclite sur la rampe du perron…