Une implantation celtique semble confirmée à l'époque néolithique par de nombreuses pierres erratiques telles que la Pierre des Merles, dans le ruisseau de Rôge. l'époque gallo-romaine se traduit par le passage de la voie romaine de Luxeuil à Plombières. C'est à partir du Xème siècle que l'on mentionne la région dans les archives. Les premiers habitants étaient des moines défricheurs venus de Luxeuil, ils auraient fondé Fougerolles La Ville. Ils ne devaient pas être nombreux, pendant plusieurs siècles, Fougerolles et ses sections ne comptaient que quatre cents habitants. Au XIème siècle, le Baron de Faucogney fit construire sur un tertre près de la rivière, un château pour son fils qui devient plus tard Fougerolles-Le-Château. Ces deux entités se soudèrent. Zone frontière elle fut souvent disputée entre le Duché de Lorraine et le Comté de Bourgogne, pendant près de trois siècles, elle hérita d'un statut de surséance. Cette situation singulière suscita des jalousies, des conflits, mais elle permit à la seigneurie d'user de privilèges et de libertés. Elle devint un lieu de passage pour pèlerins et contrebandiers, un pays refuge pendant les périodes troublées. Au milieu du moyen âge, la forêt a reconquis tout l'espace quand le sire de Faucogney installe un de ses trois fils à Fougerolles-le-Château. Puis, au XIIIème siècle, la seigneurie entre dans la mouvance de l'abbaye de Remiremont. La seigneurie de Fougerolles, située aux limites indécises des États de France, Bourgogne et Lorraine, reste, jusqu'à la conquête de Louis XIV, une terre de surséance. C'est en 1683 que les Fougerollais prêtent le serment de fidélité au roi. La commune est officiellement rattachée au royaume de France en 1704, à la faveur du traité de Besançon qui scelle l'accord entre Louis XIV et le duc Léopold de Lorraine. Elle intègre alors la Franche-Comté, province devenue française au traité de Nimègue, en 1678. Après la conquête de la Franche-Comté en 1674, Louis XIV consentit à maintenir les libertés acquises, il fallut attendre le Traité de Besançon en 1704 pour fixer les limites entre Lorraine et Comté. Fougerolles est promue chef-lieu de canton en 1790, la localité perd ce titre par l'arrêté des consuls du 17 frimaire an X à l'avantage de Saint-Loup-sur-Semouse, bourgade alors modeste mais moins suspecte de velléités contre-révolutionnaires. A la seconde guerre mondiale, Fougerolles fut libérée le 17 septembre 1944 par la 7ème armée Américaine, du Général Patch. Fougerolles est surtout célèbre pour son Kirsch qui vient d'obtenir une appellation d'orgine contrôlée. Source : fougerolles.pagesperso-orange.fr/commune.html & Wikipédia

Fougerolles1

Fougerolles1

0 commentaire

239 views

0 commentaire