Louis-Delphin Odobey 1827-1906 Il est né le 15 août 1827, à Foncine-le-Haut dans le Jura. Il est le fils de Jean Alexis Odobey cultivateur et horloger et de Marie Judith Fumey-Badoz cultivatrice.  Aussi appelé Delphin Odobey, il se déclare propriétaire-cultivateur lors de son mariage le 17 avril 1850 à Foncine-le-Haut avec Marie-Célina Jannin également de Foncine, puis horloger l'année suivante, pour la naissance de son fils Paul. En 1876, il se déclare mécanicien lors de la naissance de Louis Albert et enfin fabricant d’horloges en 1888, à la mort de son épouse. Le cours d'eau de la Saine, à Foncine, n'offrant pas un débit et une régularité suffisante pour l'industrie horlogère, alors, en 1852, Louis-Delphin part s'installer à Morez et y établit, en 1858, une fabrique d'horloges d'édifice sous le nom "Odobey Cadet" qui deviendra l'une des plus importantes maisons d'horlogerie d'édifice de France. Louis-Delphin décède le 30 janvier 1906, à Morez, à l'âge de 78 ans. La société est reprise par trois de ses fils, Victor, appelé Émile, Jules et Albert. Celui-ci reste seul avant de la céder à son tour à son fils Georges qui devra arrêter l'entreprise en 1964. En 1880, le fils aîné de Louis-Delphin, Paul, crée lui aussi son entreprise d'horloges d'édifice. Les horloges Odobey sont installées dans toute la France. Les fabriques Prost (Paget), Cretin-L'Ange et Bailly-Comte constituent l'essentiel de la production morézienne d'horloges d'édifice. Ces horloges sont techniquement remarquables du point de vue de leur conception et de leur exécution.

Odobey

Odobey

0 commentaire

750 views

0 commentaire