En 1838, le pont des Chaprais ou pont Saint-Pierre se situait dans le prolongement de la rue Neuve-Saint-Pierre percée jusqu'au Doubs côté boucle et devenant rue de la République. Sur la rive droite et l'île Saint-Pierre deux doubles-piles ont été implantées afin de supporter les câbles métalliques auxquels le pont est suspendu. Deux postes de péage sont placés à son entrée côté Chaprais, et une est aménagée dans le rempart côté boucle à proximité de la tour bastionné de Saint-Pierre. L'ouvrage sera surnommé « pont en fil de fer » par les Bisontins. Le pont suspendu ne faisait pas obstacle aux crues mais son tablier, trop bas, sera gravement endommagé en 1882 par les milliers de traverses de chemin de fer qui, stockées à Rivotte, avaient été emportées par la crue du Doubs. Il fut décidé de remplacer le pont suspendu par un autre en pierre. Dès décembre 1883, les piles sont hors d'eau. Le nouveau pont, mis en service en 1885, est plus élevé que l'ancien ce qui nécessite un allongement des rampes et son arche sur le canal latéral est supportée par une charpente métallique fabriquée à Fraisans. La porte Saint-Pierre est supprimée vers cette époque. Il reçoit les rails et caténaires du tramway en 1897. En 1904 son nom est laïcisé en pont de la République. Comme les autres ouvrages de Besançon, il sera dynamité le 16 juin 1940 à l'approche des troupes allemandes. L'occupant exigera sa reconstruction en dur. C'est la direction locale de l'entreprise Zublin-Perrière qui réalisera l' ouvrage en béton armé avec parements et parapets en pierre que nous connaissons aujourd'hui. En 1944, le pont de la République ne sera que partiellement endommagé, les occupants n'ayant pas utilisé les chambres de mines. Seule l'arche centrale sera détruite, l'entreprise Zublin-Perrière sera chargée de la remise en état après la libération. Le pont est reconstruit à l'identique. La fin des travaux est célébrée le 16 juin 1947 par le maire Jean Minjoz. Le tramway sera remis en service jusqu'à son arrêt en 1952, et c'est depuis 2014 que le Tram l'emprunte à nouveau. Source : Wikipédia

PontRépublique010

PontRépublique010

0 commentaire

280 views

PontRépublique011

PontRépublique011

0 commentaire

103 views

PontRépublique021

PontRépublique021

0 commentaire

351 views

PontRépublique022

PontRépublique022

0 commentaire

321 views

PontRépublique023

PontRépublique023

0 commentaire

287 views

PontRépublique050

PontRépublique050

0 commentaire

322 views

PontRépublique100

PontRépublique100

0 commentaire

307 views

PontRépublique302

PontRépublique302

0 commentaire

279 views

PontRépublique304

PontRépublique304

0 commentaire

302 views

PontRépublique306

PontRépublique306

0 commentaire

301 views

PontRépublique308

PontRépublique308

0 commentaire

294 views

PontRépublique310

PontRépublique310

0 commentaire

286 views

PontRépublique312

PontRépublique312

0 commentaire

287 views

PontRépublique314

PontRépublique314

0 commentaire

284 views

PontRépublique316

PontRépublique316

0 commentaire

298 views

PontRépublique600

PontRépublique600

0 commentaire

280 views

PontRépublique610

PontRépublique610

0 commentaire

314 views

0 commentaire