Besançon : Le Parc de la Gare d'eau (25)

Besançon : Le Parc de la Gare d'eau (25)

19 photos

Le secteur de la Gare d'eau fut établi au XVII ème siècle sur d'anciens marécages asséchés et fut aménagé en promenade à la française. Après le siège de 1674, le secteur se métamorphosa, les fortifications faisant place peu à peu aux fortifications de Vauban. Au XIX ème siècle, la ville connaît une période d'expansion commerciale qui fait croître les transports fluviaux jusqu'au début du XXème siècle. On transforme alors le bassin modeste du secteur pour en faire un véritable port. À partir du XXème siècle, jusqu'au début desannées 1970, le site est peu à peu laissé à l'abandon.

Au début des années1970, l’État décida de construire au cœur de la Gare d'eau une cité administrative. En 1973, le projet débuta officiellement par le comblement du bassin. Après la contestation des constructions par un grand nombre de Bisontins, le projet est finalement abandonné en 1978. L’État décida tout de même d'y placer quelques bâtiments publics, notamment l'hôtel de police ainsi que la chambre de commerce. La station de France 3 Franche-Comté s'installe à la même époque dans les locaux dits de la Poudrière.

Depuis les années1980, le site s'offre aux promeneurs et le parc de la Gare d’eau est redevenu un véritable espace vert. Depuis 2002, le festival littéraire des Mots-Doubs a lieu au Parc de la Gare d'eau.

Besançon : Chapelle du Refuge (25)

Besançon : Chapelle du Refuge (25)

16 photos

La Chapelle du Refuge est située dans le centre de Besançon. Elle a été bâtie de 1739 à 1745, elle comprend la plus belle coupole de Franche-Comté, et même des plus belles de France, elle culmine à 26 mètres de hauteur. Au XVIIIème siècle, l'Archevêché de Besançon décide de construire un édifice pour les femmes et jeunes filles désireuses de se rattacher au christianisme, à la place d'une église plus ancienne, datant de 1690, qui fut alors totalement réhabilitée. L'architecte Nicolas Nicole traça les plans de la chapelle, et les travaux commencèrent en 1739. Fortement inspiré de l'Institut de France à Paris, elle fut baptisée "Eglise du Bon Pasteur " et prit par la suite le nom de "Chapelle Notre-Dame du Foyer". Elle fut rattachée à l'Hôpital Saint-Jacques en 1802. 

Blason de Arlay (39)

Blason de Arlay (39)

3 photos

Blasonnement : De gueules à la bande d'or chargée en chef d'une étoile de six rais d'azur.

Source : Wikipédia

Blason de Desnes (39)

Blason de Desnes (39)

1 photo

Ce blason est sculpté sur le mur de l'église.

Ancienne fromagerie de Arlay (39)

Ancienne fromagerie de Arlay (39)

2 photos

Elle a été transformée en salle des fêtes.

Eglise Saint-Vincent à Arlay (39)

Eglise Saint-Vincent à Arlay (39)

32 photos

Arlay a eu beaucoup d’édifices religieux dans son histoire, trois églises et huit chapelles. Autrefois, Arlay a compté jusqu’à 2000 habitants. Les deux églises qui existaient sous Louis XV, Saint-Vincent et Saint-Claude, furent déclarées vétustes et fermées en 1751. A la révolution, le curé d’Arlay fut un martyr, à la restauration la nécessité d’un nouveau lieu de culte s’imposa, il fallut construire une nouvelle église. C’est monsieur Flatton de Champagnole qui exécuta la plus grosse partie des travaux, payée par l’héritage que laissa le Curé de Bailly à sa paroisse. La construction eut lieu de 1818 à 1819. Le clocher est dû à l’architecte Beuque. Cet édifice néogothique s’est enrichi d’objets de décoration provenant des églises et chapelles précédentes.