Alexis Petit (1791-1820)

Alexis Petit (1791-1820)

1 photo

ALEXIS PETIT (1791-1820)

Il est né à Vesoul le 2 octobre 1791. Après de brillantes études au lycée de Besançon. grâce au mathématicien Jean Nicolas Pierre Hachette, il poursuit ses études à Paris à l’école des sciences et belles lettres. En 1807, à seize ans, âge minimal, il se présente à l’examen d'entrée à l'École polytechnique, où il est admis premier de sa promotion. Il y fait deux années d'études, ses résultats scolaires exceptionnels le font classer « hors ligne » par le jury de sortie de l'école. Il y est alors nommé répétiteur d'analyse, puis répétiteur de physique l’année suivante, et en même temps professeur de physique au lycée Bonapartepuis professeur à Polytechnique, il soutient sa thèse en 1811. Il devient un des tout premiers docteurs ès sciences à la faculté des sciences de Pariset y effectue des recherches sur la thermométrie et les lois du refroidissement avec son collègue Pierre-Louis Dulong. En 1818, ils déterminent les coefficients de dilatation cubique de divers métaux et montrent qu'ils dépendent linéairement de la température. En 1819, ils établissent la loi sur les chaleurs spécifiques qui porte leurs noms. Leur méthode expérimentale consiste à comparer les temps que différents corps mettent à perdre un degré par refroidissement dans le vide. Cette loi « Loi Dulong et Petit » indique que le produit de la chaleur spécifique d'un solide par son nombre atomique est indépendant de la nature du solide, ou selon les propres termes de Dulong et Petit, que « les atomes de tous les corps simples ont exactement la même capacité pour la chaleur ». Avec son beau-frère François Arago Petit étudie la variation de l'indice de réfraction d'un corps avec sa température.

Il exercera jusqu'à sa mort due à la tuberculose le 21 juin 1920, survenue peu après celle de son épouse.

Source : Wikipédia & Universalis

Monument aux morts à Orbagna (39)

Monument aux morts à Orbagna (39)

2 photos

Plaques commémoratives sur la mairie.

La Caborde (plateforme viticole) à Orbagna (39)

La Caborde (plateforme viticole) à Orbagna (39)

5 photos

La Caborde a été inaugurée vendredi 13 juin 2014 à Orbagna. Création et réalisation de la communauté de communes  Sud Revermont, cette tour d’entrée de découverte touristique et œnologique du Jura va permettre aux touristes de découvrir le vignoble du Sud Revermont avec une salle de dégustation, une boutique du terroir, une salle d’expositions, une salle audio-visuelle et une terrasse panoramique. Une aire de pique-nique attend également les visiteurs ainsi qu’un lieu de départ pour les randonneurs.

Fontaine-lavoir à Paisia (39)

Fontaine-lavoir à Paisia (39)

4 photos

Elle date de 1875

Traces de pas de dinosaures à Loulle (39)

Traces de pas de dinosaures à Loulle (39)

14 photos

Ce site a été découvert assez récemment (en 2005) sur la commune de Loulle (Jura) à l'emplacement d'une ancienne carrière. Cet ensemble d'empreintes de plusieurs espèces différentes et tout à fait exceptionnel tant par son étendue que par sa richesse. Il est en cours d'analyse et n'est pas totalement aménagé. Pour plus de lisibilité, certaines traces sont peintes.

Eglise Saint-Cloud à Maynal (39)

Eglise Saint-Cloud à Maynal (39)

40 photos

L’église est mentionnée dès 1049 dans une bulle du pape Léon IX confirmant à Hugues de Salins archevêque de Besançon la possession d'un domaine en ce lieu, et de son église ou reposent les reliques de Saint-Cloud. La première église était plus haute, il en subsiste des traces sur la face est du clocher. Au XVIème, l'église a été partiellement reconstruite. Elle a été agrandie de deux chapelles latérales. La commune d'Augea, s'étant vue refuser la construction d'une chapelle sur son territoire, est partie prenante pour l'extension. Les travaux durèrent une trentaine d'années. Ils ont été réalisés avec le concours des habitants des deux communes sous l'égide de l'Abbé Besançon, curé de la paroisse.

En 2006, la Commune de Maynal a sollicité le concours d'un architecte pour organiser la rénovation complète de l'édifice en quatre tranches de travaux. Ainsi en 2009 et 2011, deux tranches de travaux ont été exécutées sur l'Église : La toiture de la nef principale a été révisée, les toitures des deux chapelles et du chevet ont été entièrement reprises. Les pierres des façades ont été nettoyées et rejointoyées. Les Vitraux ont été déposés, réparés et nettoyés.  

En 2012 le clocher a bénéficié d'un chantier très important. Le crépissage défectueux de la Tour et du Beffroi a été remplacé par un enduit "pierre vue".

Source : eglise-maynal.com