Histoire de Malans (25)

Histoire de Malans (25)

1 photo

Malans s'est appelé Mellant, puis Melant ; puis Mallant : et enfin Malant : au XIVème siècle. Le village apparaît au XIIème siècle dans les chartres de l'abbaye de Bouillon. Au XIIIème siècle, les Chalon-Arlay, seigneurs de Montmahoux, pour élargir le ressort juridictionnel de leur seigneurie acquièrent des fiefs et droits seigneuriaux sur le territoire de Malans. En 1259, Humbert et Aymonin de Malans vendent des terres à Jean de Chalon, lui et ses successeurs s'approprient la plus grande partie des terres de Malans. En 1278, Etienne de Scey donne à Jean de Chalon-Arlay tout ce qu'il possède à Malans. A la fin du moyen-âge, la seigneurie de Malans est partagée entre les Chalon-Arlay et leurs vassaux dont les Scey, seigneurs de Fertans. La seigneurie a appartenu à plusieurs familles : en 1584, le seigneur de Montrichard, en 1610, Pierre d'Eternoz, en 1657, François Bart d'Ornans et en 1673 Claude Ferdinand de Brun. La Grange Simorin, crée en 1136 par les moines de Buillon, restera leur propriété jusqu'à la révolution. Pendant la guerre de 10 ans, Malans fut occupé, le village fut ruiné mais pas détruit, il connut une importante baisse de population. Malans s'en relava très vite et connut une certaine prospérité. Il existait une fromagerie, un moulin, on cultivait même la vigne. En 1851, le village comptait plus de 400 habitants. A Malans deux communautés religieuses se sont installées : les moines trappistes dans le val Sainte-Marie et l'ermitage Saint-Loup. Le XIXème siècle a apporté le déclin de la population. Ild'ya plus de fromagerie et la vigne a disparu. Depuis 1980, Malans connaît à nouveau un accroissement démographique. Source : www.malanscity.fr

Blason de Vincelles (39)

Blason de Vincelles (39)

2 photos

Blasonnement : d'azur à la représentation de la ville d'or à dextre et d'argent à senestre, essorée de gueules, à la champagne crénelée d'or, les merlons coupés d'argent et d'or, les créneaux coupés et remplis du champ et d'argent, le champagne chargée de l'inscription ' VINI CELLA ' de sable.

Source : Armorial des villes et villages de France

Eglise Sainte-Agnès à Sainte-Agnès (39)

Eglise Sainte-Agnès à Sainte-Agnès (39)

21 photos

L’existence de l’église est mentionnée au XIIème siècle par l’archevêque de Besançon et par le pape dans la liste des dépendances de l’abbaye de Baume-les-Messieurs. Deux chapelles sont ajoutées : la chapelle sud au XVIème siècle et le chapelle nord au XVIIème siècle. A la fin du XIXème siècle, des travaux de restauration sont entrepris sur le clocher, la nef est transformée avec la création d’une voûte en briques.

Eglise des Cordeliers à Lons-le-Saunier (39)

Eglise des Cordeliers à Lons-le-Saunier (39)

4 photos

L'église Saint-Pierre et Saint-Paul dite des Cordeliers a gardé son caractère monacal. Elle était celle du couvent des franciscains, appelés aussi Cordeliers en raison de la corde qu'ils portent en guise de ceinture. Le couvent fut fondé au XIIIème siècle, il brûla complètement en 1536. La façade date de la reconstruction en 1731. Le portail d'entrée datant de la fin du XVème a échappé aux destructions.
A l'intérieur de l'église, il est à noter les lambris magnifiques et classés monument historique des stalles du choeur, les portes sculptées de la sacristie ainsi que l'orgue de Callinet. Les reliques de Saint-Désiré sont conservées dans cette église médiévale qui a été restaurée au XVIIème siècle.