Eglise Notre-Dame de la Nativité à Macornay (39)

Eglise Notre-Dame de la Nativité à Macornay (39) (!)

23 photos

L'église romane aurait été construite en 1443. Des chapelles sont ajoutées après 1500 et 1600. Le clocher est érigé en 1650. En 1780, le doyen de Lons le Saunier la trouve en très mauvais état et la menace d'interdit. L'architecte Augustin Desvernois réalise des travaux d'assainissement et de consolidation. En 1865, le clocher alors recouvert de laves reçoit sa flèche revêtue d'ardoises.

Fontaine à Macornay (39)

Fontaine à Macornay (39) (!)

4 photos

La fontaine fut édifiée en 1882 sur la place au centre du village face à la mairie et à l’église. Le bassin en pierre est octogonal et la pile d’eau centrale alimente le bassin par deux bouches en forme de têtes de cygnes. La municipalité l’a ornée à son sommet d’une belle Marianne en bronze au buste peu voilé.

Le Vignoble d'Arbois (39)

Le Vignoble d'Arbois (39) (!)

39 photos

Le vignoble couvre une superficie de 800 hectares, soit presque la moitié du vignoble jurassien. Il s'étend sur les communes de Abergement-le-Grand, Arbois, Les Arsures, Les Planches-près-Arbois, Mathenay, Mesnay, Molamboz, Montigny-Lès-Arsures, Pupillin, Saint-Cyr-Montmalin, Vadans et Villette-lès-Arbois dans le département du Jura. Le terroir arboisien produit quelques-uns des meilleurs vins jurassiens, dont le vin jaune et le vin de paille. Montigny-Lès-Arsures est considéré comme la capitale du trousseau, ainsi que le plus grand village viticole du Jura. Née du celte "ar" et "bos" signifiant "terre fertile", l'appellation Arbois fut la première AOP française en date ( décret du 15 mai 1936).. Elle est aussi aujourd'hui la première du Jura par son volume de production, de l'ordre de 29 100 hectolitres par an. Cette appellation est répartie sur 12 communes avec un total de 766 hectares. Les vins rouges sont issus des cépages trousseau et poulsard. Le Trousseau donnent aux vins une belle robe, avec beaucoup de corps et de garde. Le poulsard offre un vin rouge délicat, alcoolique et d'une belle robe qui prendra une teinte « pelure d'oignon » en vieillissant. Les vins rouges peuvent se garder jusqu'à trois à cinq ans. Les vins blancs sont issus des cépages chardonnay, pinot blanc (très rare) et savagnin. Ils peuvent se garder de trois à cinq ans.Les vins jaunes sont issus du cépage savagnin uniquement. Ils peuvent se garder 100 ans. Il résultent de l'élevage du savagnin pendant six ans et trois mois minimum « sous voile » : ces vins sont en effet élevés sans ouillage (l'ouillage est l'action de rajouter du vin dans un contenant pour éviter l'oxydation, due à l'évaporation d'une partie du vin qui laisse sa place à l'air: la part des anges). Un tel procédé requiert beaucoup de temps et fait perdre environ un tiers du vin, d'où le fait qu'il soit embouteillé dans des clavelins, bouteilles propres au vin jaune de 62 cl. Les vins de paille : les raisins doivent alors avoir une richesse en sucre supérieure à 306 grammes et le vin doit titrer 14,5% . On produit également du macvin du Jura et du crémant du Jura, appellations pouvant être produites sur tout le territoire vinicole du Jura.

Forêt de Chaux (39)

Forêt de Chaux (39) (!)

42 photos

La Forêt de Chaux est la deuxième forêt de feuillus de France (28km de long sur 16km de large). Elle est composée de bouleaux, hêtres, frênes, peupliers, ormes, érables, chênes et pins. Son sous-sol est une accumulation de cailloutis aménés par le fleuve Aaar-Doubs, l'Aar et le Doubs se sépareront. Le sol est constitué de limons d'argile côté Doubs et de sables côté Loue. Les premiers arbres apparaissent vers 8 000 avant J-C après la fonte d'un immense glacier de 400m de haut. Sur le Grand-Contour il reste 7 des 8 colonnes construites en 1824 en même temps que la Saline d'Arc et Senans. On a utilisé le bois pour les constructions de bâtiments, les outils, le chauffage, la fabication de charbon de bois. Les Forges de Fraisans, la Verrerie de la Vieille Loye, la Saline d'Arc et Senans, les tuileries et les poteries ont été les plus grands consommateurs de bois de la Forêt de Chaux. Voir aussi sur Racines Comtoises : - Ensemble des Baraques du quatorze à La Vieille-Loye - Les colonnes de la Forêt de Chaux - Fabrication du Charbon de bois - Scieurs de long - Jardins anciens des baraques du quatorze