Fontaine-lavoir à Lizine (25)

Fontaine-lavoir à Lizine (25) (!)

4 photos

Elle a été construite vers 1880 par l'architecte Clerget suite à la découverte d'une source quarante ans plus tôt par le curé Paramel.

Fort des Rousses dit fort Henry-Martin (39)

Fort des Rousses dit fort Henry-Martin (39)

24 photos

Napoléon 1 er eut le premier l'idée de fortifier Les Rousses pour éviter une éventuelle attaque par Les Autrichiens et c'est sous Napoléon III que le projet fut achevé. l'état major des armées reprit le projet et en 1841, le ministère des finances vote un crédit pour la construction d'un fort sur un terrain de 93 hectares acquis au sud ouest de la commune à 1150 m d'altitude. Les travaux commencent en 1843 et se poursuivront durant une vingtaine d'années bien que l'inscription sur le porche d'entrée soit 1848. Le fort possède deux portes d'entrée, on accède à la principale grâce à un pont-levis, il couvre 21 hectares, trois importantes casernes y sont construites, il abrite 50 000 m2 de salles voûtées et des kilomètres de galeries. Il peut héberger 2 500 hommes et 2000 de chevaux, il peut tenir un siège d'une année. En 1868 il reçoit ses pièces d'artillerie. Après le Mont Valérien, c'est le plus important fort de France. De 1930 à 1938, le fort abrite des colonies de vacances. Après cette date il retrouve son usage militaire. Les Allemands l'occupent de 1940 à 1944. Les unités françaises en reprennent possession en 1944. Le fort devient alors un centre d'entraînement commando jusqu'en 1997. En 1997, la commune des Rousses le rachète à l'état. Il est alors restructuré et abrite aujourd'hui les caves d'affinage des fromageries Arnaud, l'entreprise de lunetterie Comotec et la communauté de communes des Rousses.

Le Castel Saint-Denis ou Château de Scey à Chassagne-Saint-Denis (25)

Le Castel Saint-Denis ou Château de Scey à Chassagne-Saint-Denis (25)

23 photos

Le Castel Saint-Denis, aussi appelé « Château de Scey », est situé sur une hauteur de la commune de Chassagne-Saint-Denis, en proximité de Cléron, il domine la vallée de la Loue de plus de 150 mètres. Le nom du château a beaucoup varié au cours du temps : Ceys, Cies, Ceiz, Ceix, Cis, Cys, ou Ceis. Aujourd’hui, il ne reste que des ruines, des travaux de restauration sont actuellement en cours. Les premières mentions du Château datent de 1083, des objets ont été trouvés lors de fouilles et permettent de penser que le site était occupé bien avant le Xème siècle. Le château est une première fois mis à sac par les troupes de Louis XI en 1479 ou 1480. L'empereur germanique Maximilien autorise la refortification du château en 1494 et en 1550, Nicolas Perrenot de Granvelle rachète le site afin de la reconstruire entre 1565 et 157. En 1674, le château est définitivement détruit. Aujourd'hui, la tour Saint-Denis est encore debout, elle a été érigée en 1166 par Pierre de Scey, elle doit son nom à la chapelle qui lui a été adjointe au XVIème siècle.  La tour Montsoufflot a été construite en 1179 à l’extrémité de l’éperon rocheux mais il n’en reste plus rien. Par arrêté du 16 mars 1934, le site contenant les ruines du château est classé et le 6 avril 1987, les ruines du château, l'avant-cour et le sous-sol correspondant à la totalité de l'ensemble des ruines de ce château sont classés au titre des monuments historiques. Source : Wikipédia

Buste d'Alphonse Delacroix à Alaise (25)

Buste d'Alphonse Delacroix à Alaise (25)

3 photos

Alphonse Delacroix (1807-1878) était architecte du département du Doubs. Dans une communication à la Société d'émulation du Doubs, en 1855, il propose de reconnaître dans la topographie d'Alaise la cité d'Alésia. La sculpture est due à Alphonse Voisin-Delacroix.

Le Criollo à Chalezeule (25)

Le Criollo à Chalezeule (25)

25 photos

Photos prises avant Pâques. La chocolaterie artisanale Le Criollo, créée en 2001, constitue le rendez-vous incontournable des gourmands et des gourmets. Un savoir-faire unique permet à la fabrique artisanale de proposer une large gamme de produits allant des bonbons de chocolats, plaques à casser aux confiseries sans oublier la pâte à tartiner et les spécialités : la Croquine Comtoise, la Faïencine, le Doubs Frissons...  Ce savoir-faire et cette expérience sont dévoilés au public grâce aux visites commentées de la chocolaterie qui permettent aux visiteurs de profiter d'un instant chocolaté et enrichissant : visionnage d'un documentaire, conférence, démonstration des chocolatiers et dégustation sont au programme de la visite conviviale. Visite gratuite les mercredis et samedis à 15h pour les individuels sans réservation et visite du mardi au samedi sur réservation pour les groupes. Durée de visite : 1h15. Magasin ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h, toute l'année

Eglise de Renaucourt (70)

Eglise de Renaucourt (70)

4 photos

Elle a été construite en 1855.