Eglise Notre-Dame de la Nativité à Macornay (39)

Eglise Notre-Dame de la Nativité à Macornay (39) (!)

23 photos

L'église romane aurait été construite en 1443. Des chapelles sont ajoutées après 1500 et 1600. Le clocher est érigé en 1650. En 1780, le doyen de Lons le Saunier la trouve en très mauvais état et la menace d'interdit. L'architecte Augustin Desvernois réalise des travaux d'assainissement et de consolidation. En 1865, le clocher alors recouvert de laves reçoit sa flèche revêtue d'ardoises.

Fontaine à Macornay (39)

Fontaine à Macornay (39) (!)

4 photos

La fontaine fut édifiée en 1882 sur la place au centre du village face à la mairie et à l’église. Le bassin en pierre est octogonal et la pile d’eau centrale alimente le bassin par deux bouches en forme de têtes de cygnes. La municipalité l’a ornée à son sommet d’une belle Marianne en bronze au buste peu voilé.

Le Vignoble d'Arbois (39)

Le Vignoble d'Arbois (39) (!)

39 photos

Le vignoble couvre une superficie de 800 hectares, soit presque la moitié du vignoble jurassien. Il s'étend sur les communes de Abergement-le-Grand, Arbois, Les Arsures, Les Planches-près-Arbois, Mathenay, Mesnay, Molamboz, Montigny-Lès-Arsures, Pupillin, Saint-Cyr-Montmalin, Vadans et Villette-lès-Arbois dans le département du Jura. Le terroir arboisien produit quelques-uns des meilleurs vins jurassiens, dont le vin jaune et le vin de paille. Montigny-Lès-Arsures est considéré comme la capitale du trousseau, ainsi que le plus grand village viticole du Jura. Née du celte "ar" et "bos" signifiant "terre fertile", l'appellation Arbois fut la première AOP française en date ( décret du 15 mai 1936).. Elle est aussi aujourd'hui la première du Jura par son volume de production, de l'ordre de 29 100 hectolitres par an. Cette appellation est répartie sur 12 communes avec un total de 766 hectares. Les vins rouges sont issus des cépages trousseau et poulsard. Le Trousseau donnent aux vins une belle robe, avec beaucoup de corps et de garde. Le poulsard offre un vin rouge délicat, alcoolique et d'une belle robe qui prendra une teinte « pelure d'oignon » en vieillissant. Les vins rouges peuvent se garder jusqu'à trois à cinq ans. Les vins blancs sont issus des cépages chardonnay, pinot blanc (très rare) et savagnin. Ils peuvent se garder de trois à cinq ans.Les vins jaunes sont issus du cépage savagnin uniquement. Ils peuvent se garder 100 ans. Il résultent de l'élevage du savagnin pendant six ans et trois mois minimum « sous voile » : ces vins sont en effet élevés sans ouillage (l'ouillage est l'action de rajouter du vin dans un contenant pour éviter l'oxydation, due à l'évaporation d'une partie du vin qui laisse sa place à l'air: la part des anges). Un tel procédé requiert beaucoup de temps et fait perdre environ un tiers du vin, d'où le fait qu'il soit embouteillé dans des clavelins, bouteilles propres au vin jaune de 62 cl. Les vins de paille : les raisins doivent alors avoir une richesse en sucre supérieure à 306 grammes et le vin doit titrer 14,5% . On produit également du macvin du Jura et du crémant du Jura, appellations pouvant être produites sur tout le territoire vinicole du Jura.

Cascade du Castel Demandre (39)

Cascade du Castel Demandre (39)

3 photos

Elle est située sur la commune des Planches-près-Arbois non loin de la cascade des Tufs.

Cascades des Tufs aux Planches-Près-Arbois en janvier 2018

Cascades des Tufs aux Planches-Près-Arbois en janvier 2018

6 photos

Cette cascade est alimentée par la Cuisance qui prend sa source au coeur de la reculée des Planches-près-Arbois et ressurgit par de nombreuses cavités, creusées dans le tuf, une roche calcaire d'origine sédimentaire. De là vient son nom de cascade des Tufs. Ces multiples sorties occasionnent plusieurs cascades qui tombent dans les bassins du Dar.

Cascade de la Billaude (39)

Cascade de la Billaude (39)

13 photos

La cascade de La Billaude ou Saut Claude Roy est une double chute d'eau d'une hauteur totale de 28 m. Elle est située sur la Lemme, à proximité du village du Vaudioux.

Les Gorges et Cascades de la Langouette (39)

Les Gorges et Cascades de la Langouette (39)

11 photos

Les Gorges de la Langouette, creusées par la Saine, impressionnent par leur étroitesse et leur profondeur. Depuis le pont de la Langouette, profitez d'une très belle vue sur ce long serpent de rivière encastrée et venez vous plonger dans l'atmosphère particulière de cet endroit. Vous cheminez durant une heure, le long d'un sentier accueillant et ludique dans l'un des sites inscrits comme le plus pittoresque du Jura. La Haute Vallée de la Saine est, depuis septembre 2011, un site naturel classé au titre du code de l'environnement.

L'Ain à Syam (39)

L'Ain à Syam (39)

11 photos

les trois premières photos datent de 2007 et les autres photos ont été prises en janvier 2018.

Les Pertes de l'Ain à Bourg de Sirod (39)

Les Pertes de l'Ain à Bourg de Sirod (39)

18 photos

Photos prises le 7 janvier 2018 après plusieurs journées de pluie et la fonte des neiges sur le plateau de Nozeroy.

Inondations à Salans et Fraisans en janvier 2018

Inondations à Salans et Fraisans en janvier 2018

25 photos

Inondations dues à plusieurs jours de pluie et à la fonte des neiges sur le Haut-Doubs

 Eglise Saint-Lazare à Châtillon le Duc (25)

Eglise Saint-Lazare à Châtillon le Duc (25)

15 photos

l'église primitive est construite au XVI ème, l'église actuelle date du XVIII ème.

ThermaSalina : Les Thermes de Salins (39)

ThermaSalina : Les Thermes de Salins (39)

12 photos

La ville de Salins-les-Bains décide d’apporter un nouveau visage au thermalisme local avec la création d’un nouvel établissement qui a ouvert ses portes le 13 février 2017. L'établissement est divisé en trois espaces distincts : Un espace dédié aux soins thermaux et réservé aux curistes . Vous découvrirez des équipements flambant neufs , 2 bassins thermaux, 4 Berthollaix et un espace dédié aux applications de boues thermales Un espace spa : vous trouverez un caldarium bassin d'eau à 37°C hérité des thermes romains, 2 saunas, un hammam ainsi qu’un bassin de relaxation de près de 200m², équipé de buses massantes, cols de cygne, système de nage à contre-courant, d’un coin jacuzzi et de banquettes de massages ; Un espace bien-être : composé de cabines de soins d'esthétique et de relaxation avec une magnifique vue sur les pentes du Fort Saint-André. Le thermalisme continue d’exploiter les ressources naturelles souterraines de la ville : les eaux salées. Ces dernières sont captées à près de 250 mètres de profondeur dans deux puits, le puits à Muyre et le puits des Cordeliers. Le nom de l’établissement ThermaSalina fait référence aux vertus exceptionnelles des eaux salées. L’eau thermale puisée au puits des Cordeliers a une salinité exceptionnelle (supérieure à celle de la Mer Morte) et est riche en oligo-éléments comme le potassium, le magnésium et le calcium.

Le Crédit Agricole à Salins (39)

Le Crédit Agricole à Salins (39)

2 photos

Ce bâtiment rempli d'histoire est la maison natale du Crédit Agricole. C'est ici, en 1885, qu'Alfred Bouvet et Louis Milcent ont fondé la première caisse du Crédit Agricole du Jura. Elle a ensuite été rachetée par un coopératif d'agriculteurs qui ne parvenaient pas à se financer auprès des banques. Aujourd'hui, la fondation Maison de Salins fait revivre ce lieu, symbole du modèle coopératif.