Citadelle
Eglise de Thoirette (39)

Eglise de Thoirette (39)

9 photos

L’église actuelle , dédiée comme la précédente, à l’Assomption de la Mère de dieu, a été bâtie en 1840 et se compose d’un clocher couronné par une flèche quadrangulaire, de trois nefs, d’un sanctuaire se terminant en hémicycle et de deux sacristies. La façade principale est percée de deux niches qui renferment deux belles statues en pierre.

Château de Rans (39)

Château de Rans (39)

17 photos

Il est mentionné dès le XIIème siècle. Autrefois forteresse, on traversait ses fossés, alimentés par le Doubs et par la source d’une fontaine, à l’aide d’un pont- levis. Le château se composait de trois ailes disposées autour d'une cour carrée. Le donjon et trois tours circulaires en défendaient les angles. La face sud était formée par la porterie et des murs à créneaux. Vers le milieu de la longueur du côté est, une tour quadrangulaire s'ouvrait sur la cour. Aux deux extrémités extérieures de l'aile nord on trouve deux tours. Le donjon est carré, il mesure 16m de côté sur 22m de hauteur, il se compose d'un rez-de-chaussée et de quatre étages que couronne une ceinture de créneaux. Les murs du donjon et des tours sont percés de meurtrières. Le Château fut plusieurs fois démoli puis reconstruit et transformé au cours des âges. Il ne reste, de ces puissantes constructions, que le donjon, l'aile orientale et une partie du côté nord. Ce château vient d'être relevé de ses ruines par M. de Bretenières, qui l'a rétabli dans son état primitif au XIXème siècle. Aujourd’hui, sous ses allures de château fort, il se compose d’un corps de logis sur deux étages, d'un donjon quadrangulaire et d’une tour ronde. Jules Vautherin, directeur de la société des forges de Fraisans en devint propriétaire. Jean Vautherin, son arrière petit-fils en est aujourd'hui le propriétaire. Napoléon 1 er y a séjourné lors du retour de sa campagne d'Italie. (Pays Dolois) Le château est inscrit aux monuments historiques.

Givre sur les vitres à Salans (39)

Givre sur les vitres à Salans (39)

9 photos

Température -13°

vue depuis le Château d'Oliferne (39)

vue depuis le Château d'Oliferne (39)

9 photos

Vue sur la vallée de l'Ain, le lac de Coiselet et le barrage de Vouglans.

Château d'Oliferne (39)

Château d'Oliferne (39)

13 photos

Le château d'Oliferne fut construit vers 1230 par Jean de Chalon. À 807 m d'altitude, soit 500 m au-dessus de la vallée de l'Ain, c'est observatoire idéal pour surveiller toute cette vallée. Bien que réputé imprenable, le château fut détruit en 1592 par les troupes d'Henri IV. Des ruines subsistent encore aujourd'hui sous la forme de vestiges du donjon, des courtines et murs d'enceintes. Les importants vestiges sont actuellement en cours de restauration, et notamment les ruines du logis et des murs d'enceinte. Le pic d'Oliferne et son château sont remplis de légendes. On raconte en effet que les forêt qui entourent les ruines sont fréquentées par une vouivre. Une autre légende rapporte également que le seigneur d'Oliferne était un homme fourbe et cruel. Lorsque son château fut assiégé, il s'enfuit en laissant ses trois filles aux mains des ennemis. Ceux-ci auraient enfermées les prisonnières dans trois tonneaux garnis de pointes, et les auraient jetées du haut du Pic d'Oliferne. Les trois femmes seraient réapparues dans la vallée, sous la forme de trois rochers... Ces légendes, tout comme l'histoire du château, sont retracées sur les panneaux qui jalonnent le sentier permettant de partir à la découverte du château d'Oliferne.