Citadelle
Blason de Amblans (70)

Blason de Amblans (70) (!)

2 photos

Blasonnement : D'azur à trois épis de blé empoignés tigés d'or mouvants de la pointe de l'écu accostés de deux molettes d'éperon à six pointes aussi d'or, à une foi d'argent mouvant des flancs de l'écu et brochant en pointe sur les tiges. Devise Unis nous demeurons

Eglise de Amblans (70)

Eglise de Amblans (70) (!)

4 photos

L'église a été construite de 1825 à 1837 selon les plans de l'architecte Plaisonnet. Elle est dédiée à Saint-Hubert patron des chasseurs, à Saint-Antoine patron des charcutiers et bouchers, à Saint-Isidore patron des agriculteurs et laboureurs.

Ruines de l'Abbaye de Bithaine (Andelans 70)

Ruines de l'Abbaye de Bithaine (Andelans 70)

5 photos

Aymon, seigneur de Faucogney, croisé en Terre Sainte et fait prisonnier à Béthanie, implora l'aide de la Vierge, en promettant d'établir un monastère dans son fief s'il était sauvé. Ayant été exaucé, il donna aux moines de Morimond les terres prévues pour l'édification de l'abbaye en avril 1133. Le nom de « Bithaine » vient donc de Béthanie. Selon L. Suchaux, l'abbaye est fondée par Aymé de Faucogney en 1235. Elle est ensuite pillée plusieurs fois, notamment en mai 1525 lors d'une révolte paysanne. L'abbaye passe sous le régime de la commende et commence alors à décliner : moindres vocations, moindre prospérité. Durant la Monarchie de Juillet s'installe une filature de coton dans les bâtiments de l'abbaye. Celle-ci perdure jusqu'à la fin du XIXème siècle. Une partie de l’abbaye est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 13 décembre 1995. Cela concerne les sols depuis la route jusqu'à la rivière, les restes de l'ancien quartier claustral, les façades et toitures des bâtiments, l'intégralité de l'aile est le pigeonnier et la fontaine. En 1969, après de nombreux changements de propriétaires, l'abbaye est acquise par la famille Berthet, qui crée dans l'abbaye un salon d’art contemporain durant chaque année de juin à octobre depuis 19966. Source : Wikipédia

Eglise Saint-Laurent à Saint-Laurent-la Roche (39)

Eglise Saint-Laurent à Saint-Laurent-la Roche (39)

32 photos

Une chapelle a été érigée en 901. Puis le reste de l'église a été édifié. Elle se compose d'un porche, d'une nef, d'un chœur, d'un clocher sur le milieu de la nef, de 4 chapelles et d'une sacristie. Des traces de fresques subsistent. Le dégagement a été fait en 1992 par une équipe spécialisée venue de Paris. Le thème est l'adoration des Mages, En 2007 et 2008, de nouveaux sondages ont été effectués, laissant à penser que tout le chœur était décoré.  En juin 1994, la charpente a brûlé à la suite d'un violent incendie causé par la foudre. L'édifice actuel est classé Monument Historique depuis 1991.

Le Dard de sa source à Baume les Messieurs (39)

Le Dard de sa source à Baume les Messieurs (39)

23 photos

La rivière souterraine le Dard sort de terre après un parcours tumultueux au cœur des grottes. Il prend sa source à environ 430 m d'altitude, dans le fond de l'une des branches de la reculée de Baume-les-Messieurs Le Dard est long de 2,1 km. Il circule au fond de cette branche nommée « reculée du Dard » et rejoint la Seille à 307 m d'altitude à dans le village de Baume-les-Messieurs.

Cascade des Tufs à Baume les Messieurs (39)

Cascade des Tufs à Baume les Messieurs (39)

12 photos

Située au fond de la reculée de Baume-les-Messieurs, t l’une des plus célèbres du Jura, la cascade est remarquable à bien des égards. L’eau de la cascade vient de la rivière souterraine le Dard qui sort de terre après un parcours tumultueux au cœur des grottes. L’eau qui jaillit ici est pure et limpide. Une des particularités de cette cascade est la composition géologique de la roche qui forme les reliefs de la cascade. C’est de la roche de tuf, extrêmement chargée en calcaire, qui présente un aspect volatile et léger.

Eglise St-Christophe à Saint-Christophe (La Tour du Meix 39)

Eglise St-Christophe à Saint-Christophe (La Tour du Meix 39)

28 photos

L'église, située au hameau de Saint-Christophe, sur un point très élevé, est dédiée à Saint-Christophe, martyr. Elle date des XIIème et XVème siècles. Dans l’église se trouvent plusieurs pierres tombales du XVIème siècle. Le clocher contient une des plus anciennes cloches du Jura. Elle fut baptisée en 1529, sous le nom de Pierrette la Joyeuse, et eut pour parrain Pierre de la Baume, abbé de Saint- Claude. L'église est inscrite aux Monuments Historiques.